Effectuer une véritable épopée gourmande au cœur de la Thaïlande

Effectuer une véritable épopée gourmande au cœur de la Thaïlande

Les plats thaïlandais se veulent très épicés en général. Mais les touristes peuvent toujours demander à ce qu’il n’y en ait pas. L’absence de piment n’enlève rien aux saveurs inégalables des spécialités du pays. En plus, ils sont joliment présentés. Les couleurs font du bien aux yeux. Par ailleurs, il n’y a pas d’heure pour manger dans cette contrée.

S’en donner à cœur joie en ce qui concerne les nouilles

Le Pad Thaï reste le plat de nouilles le plus connu de toute la Thaïlande. D’ailleurs, il s’est très bien exporté hors de son territoire originel. Cette spécialité se mange simplement et facilement. Il s’agit de nouilles sautées, assorties de viande ou de crevettes fraîches et d’œufs. On y trouve également des graines germées. Évidemment, le tout se fait revenir avec des épices en tous genres comme du gingembre, de l’ail et des oignons.

Généralement, les cuisiniers y ajoutent des cacahuètes. Les pâtes thaïlandaises sont très fines. Les mangeurs peuvent de ce fait apprécier le délicieux rendu des nouilles avec leurs accompagnements. Dans ce plat, il y a du moelleux, de la mâche, du croquant et de la sauce. Tous les ingrédients se trouvent réunis pour une merveilleuse escapade culinaire. À part cela, il y a le Kuai tio haeng et le Kuai tio phat siu.

Faire comme les locaux : déguster les multiples manières de cuisiner le riz

Cette denrée demeure la céréale favorite des Thaïlandais. Il se consomme de diverses manières, tant en plat qu’en dessert. En effet, même les étrangers qui y goûtent deviennent fan du mango sticky rice. Ce dernier se colle grâce au lait de coco. Cela forme une masse onctueuse et très rassasiante.

À cela s’ajoutent de gros morceaux de mangue fraîche. Les amateurs de voyage sur mesure chez marco vasco en thailande peuvent demander un détour dans des échoppes les vendant. Le riz se sert également en accompagnement d’autres mets. C’est le cas, par exemple, du Khao Man Gai. La céréale parfumée se rajoute à du blanc de poulet. La saveur particulière du riz vient du fait qu’il ait été cuit dans son bouillon. Cette spécialité se retrouve partout. Il se diffère du Khao Pad Kai, qui est sauté avec de la viande, des légumes ou du tofu.

Se réchauffer avec diverses sortes de soupes dans les rues de Thaïlande

Le Tom Yam demeure la grande célébrité des soupes. Sa recette traditionnelle incorpore des crevettes, du lait de coco, du citron vert et des épices. Elle se veut très riche en condiments. La citronnelle, en particulier, lui confère une odeur facilement reconnaissable et appétissante. Visuellement, sa couleur rouge contribue à en multiplier l’attrait. Les étrangers peuvent demander une version moins piquante. Toutefois, goûter la soupe originelle représente une aventure à tenter.

D’autres expériences, pas forcément culinaires, sont à tester chez marco vasco en thailande pour les téméraires. Lait de coco et citron vert se retrouvent de nouveau réunis dans le green curry. Il s’y ajoute du poulet, de l’ail et donc une pâte de curry vert. Parfois, des légumes viennent agrémenter le plat. Les variantes au tofu et aux crevettes se popularisent de plus en plus. Là aussi, les étrangers peuvent commander un plat peu ou pas épicé du tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *